Le Caire

Jour 1

03/10/2009

Nous nous réveillons dans notre chambre obscurcie. Ensuite nous prenons un petit-déjeuner égypto-continental (du pain égyptien avec de la confiture au fraises) dans un petit séjour de l’auberge. La déco est 100% tente de bédouin (pas de chaises, des draps colorées sur le sol et au plafond). Nous discutons un peu avec le réceptionniste qui essaye de nous vendre ses excursions dans toute l’Egypte (voir toute l’Afrique).
Nous sortons dans la ville. La première chose que nous devons faire est de prendre les billets de train pour Assouan car il faut les acheter bien en avance, et en plus ils ne prennent que des dollars (en prévisions nous les avions pris d’Europe, ici pas moyens de les échanger). Pour arriver à la gare nous prenons un taxi, nous essayons de négocier le prix mais j’ai l’impression que nous avons quand même sur-payé. Arrivés à la gare nous trouvons vite le bon guichet et achetons deux billets pour un compartiment-couchette pour après-demain soir. C’est bon, nous pouvons commencer la visite.
Pour trouver un taxi nous essayons une autre technique : une dizaine de chauffeurs se jettent sur nous, nous demandons le prix au plus rapide, les 9 autres nous cris un prix plus bas, s’ensuit souvent une engueulade entre eux pour décider qui prendra les pigeons…euh pardon les touristes. Nous en prenons finalement un au hasard lorsque le prix nous parait correct. Un autre choc culturel arrive lorsque nous observons la circulation automobile. Il n’y a littéralement aucunes règles et aucunes files. C’est incroyable comment le chauffeur arrive à passer au milieu des voitures là où je ne serai même pas passé en vélo. Le klaxon est ici plus utilisé que le clignotant. Le bruit du trafic se mélange aux chansons arabes passant à la radio. Le dépaysement est totale.

Nous décidons d’aller d’abord à la Citadelle de la ville où se trouvent différents musées et mosquées, dont la plus importante et impressionnante est Mohamad Ali. Nous la visitons et y restons un moment à regarder les décorations, les gens et profiter du frais qu’il fait à l’intérieur. Il faut dire que nous mettons un peu de temps à nous acclimater à la température et à l’air chargée de la ville. Ensuite nous nous promenons dans des ruelles de la Citadelle et nous rentrons dans une autre mosquée plus modeste – An-Nasir Mohhamed. Puis nous sortons vers une place avec une vue imprenable de la ville couverte de poussière. De là on voit la succession des minarets qu’on compte par centaine. C’est magnifique.

Ensuite nous descendons et nous prenons un taxi pour Khan al-Khalili – un marché égyptien. Nous sommes maintenant plus habitués et nous nous débarrassons vite du chauffeur qui veut nous amener à une usine de papyrus de son cousin. Le quartier est un labyrinthe de ruelles bordées de boutiques ou juste de stands, mais il y a surtout beaucoup de choses pour les touristes. Et ils sont nombreux ici. Nous sommes fatigués par la chaleur et nous nous asseyons à une terrasse de café pour gouter à la spécialité – un thé avec à la menthe. Puis nous cherchons un des restaurants mentionnés dans notre guide. Renforcés, nous procédons à la découverte du quartier. A l’écart du coin touristique les rues sont calme et très traditionnelles. Nous entrons une nouvelle fois dans une mosquée – Al-Hakim et puis nous achetons une écharpe pour moi car j’en ai marre de toutes les choses qu’ils me demandent de mettre sur ma tête pour rentrer dans les lieux saints. Ensuite nous traversons la rue principale et nous nous retrouvons dans un marché complètement pas touristique et très, très typique. C’est super ! Comme le soleil commence à se coucher, nous rentrons vers l’artère principale et nous retrouvons un centre culturel où il y a des spectacles de musique et de danse soufique. La seule chose sympa gratuite dans ce pays.

Nous y passons un excellent moment en nous amusant bien, les artistes donnent le meilleur d’eux et c’est une soirée enchantée. Nous prenons un taxi qui nous amène par le labyrinthe de rues, de viaducs et du trafic fou jusqu’à notre auberge. La première soirée en Egypte : une grande réussite.

Jour 2

04/10/2009

La grande journée commence. Aujourd’hui nous allons à la découverte des pyramides. Le plan était de nous réveiller tôt pour avoir toute la journée à visiter mais comme hier nous nous sommes couché tard et la fatigue du voyage se sentait encore, nous sommes prêts à partir seulement vers 10h30. La veille nous avons décidé de ne pas prendre une des excursions proposées et faire la visite par nos propres moyens. Dans le guide c’est écrit que le bus pour les pyramides part à côté de l’Hôtel Ramses Hilton. A priori ça à l’air facile mais en réalité il s’agit d’un énorme place de béton sous les viaducs. Nous pensions que « pyramide » était un mot international mais apparemment en arabe c’est un mot tout à fait différent (que je me rappelle plus). Simon doit faire la pyramide avec ses mains pour arriver à se faire comprendre. Mais finalement, après une trentaine de minutes, le bon endroit à attendre nous est indiqué et quelques minutes plus tard un minibus arrive. Nous nous assurons que c’est le bon et nous montons. Ça prend environ un quart d’heure avant que le bus ne soit rempli (il n’y a pas d’horaires, le bus part quand le chauffeur estime que c’est rentable) et nous démarrons. A ce moment tous les gens de l’arrière passent l’argent pour le billet à ceux qui sont devant, jusqu’à ce que la somme totale arrive au chauffeur. La voyage est long, le bus s’arrête aux différents endroits, les arrêts ne sont nulle part indiqués (s’ils existent), les gens descendent et montent et finalement il y a que nous deux qui restent. Le chauffeur s’arrête et nous indique la direction dans laquelle il faut aller. Comme il ne parle pas anglais et nous ne voyons nulle part les pyramides, ça nous inquiète un peu mais n’ayant pas meilleurs indications, nous suivons ses conseils. Nous passons par quelques ruelles d’habitations et nous commençons à douter quand, boom, une pyramide émerge entre deux bâtiments. Nous la suivons et bientôt nous arrivons à l’entrée du site. Nous achetons les billets d’entrée mais nous apprenons que l’entrée pour la pyramide de Khéops n’est pas encore en vente et il faut revenir dans 40 minutes et nous entrons.

Au début je reste la bouche ouverte, c’est tellement énorme de les voir avec mes propres yeux ! Nous faisons le tour tranquillement, il fait très chaud et les gens qui proposent une ballade en chameau attaquent des tous les côtés. Et pas une trace de Sphinx. Nous faisons le tour de la plus grande pyramide et voilà, il est en contrebas. Nous n’étions pas entré par le côté le plus populaire. En plus il est assez petit comparé avec ce que l’on peut espérait en regardant les photos. Après une petite séance photo nous retournons à la caisse pour acheter les billets pour l’intérieur de la pyramide et nous y rentrons. Il fait sombre et lq montée est raid et étroite. Heureusement il n’y a pas beaucoup de gens avec nous. La construction en elle-même est magnifique et ça valait le coût de payer pour voir ça. A la fin du couloir il y a une salle, l’air est très pesant ici. Je ne sais pas si c’est le début claustrophobie ou si c’est vrais mais j’ai l’impression qu’il manque un peu d’oxygène. De toutes façons personne ne reste ici très longtemps alors nous partons vers l’extérieur aussi. La descente est encore plus difficile que la montée. Une fois dehors, nous allons nous asseoir au podium pour les spectacles son et lumière et nous achetons quelque chose à manger dans un bar à côté. Revitalisés, nous partons par l’entrée principale cette fois-ci et nous cherchons un taxi. Nous demandons aux chauffeurs rassemblés à l’entrée le trajet pour Saqqarah et nous négocions le prix. Après quelques « c’est très cher, nous avons changés d’avis, nous n’irons pas » nous obtenons un prix acceptable et le chauffeur nous amène dans son taxi. C’est une vielle voiture, ou plutôt un monstre de Frankenstein car c’est difficile de dire la marque. En fait ce doit être un assemblage de plusieurs parties de voitures. Le deuxième site n’est pas loin mais la voiture n’avance pas trop vite et ça nous prend environs 40 minutes pour arriver là-bas. Nous avons l’occasion de voir le paysage rural d’Egypte. Une fois sur place nous achetons les billets est le chauffeur nous attend. Nous visitons cette autre pyramide, la sœur ainée des Pyramides de Gizeh. Le site est beaucoup plus calme et nous en profitons bien. C’est dommage que nous ayons seulement une demi-heure avant la fermeture. Derrière la pyramide nous apercevons un petit chemin dans le désert qui amène dans les autres constructions. Nous jetons un œil dans le guide – ce sont des Mastabas.

Nous marchons difficilement dans le sable, et nous rentrons à l’intérieur. Je pense que normalement c’est payant mais les gardiens croient que nous faisons partie d’un groupe qui commence à partir. Nous le visitons vite (les fresques sont magnifiques) et nous sortons. Au bord de la route il y a deux policiers touristiques sur des chameaux. Ensuite nous retournons vers le taxi (nous sommes les dernière personnes à sortir du site) et nous rentrons vers Le Caire. Il y a un petit bouchon car ils sont entrain de refaire la route. Ça veut dire qu’il y a une asphalteuse devant et nous la suivons sur l’asphalte chaud – pas étonnant que les routes soit dans l’état dans lequel elles sont. Nous nous arrangeons avec le chauffeur pour qu’il nous dépose près de la station de métro et nous le payons avec un petit bakchich. Le métro est un peu vieux mais assez propre. Ce qui nous étonne c’est qu’il y a des wagons pour les femmes seules. Nous optons pour un wagon mixte pour ne pas se séparer et nous rentrons au centre-ville. Nous n’allons pas tout de suite à l’hôtel, car nous avons faim. Dans le guide il y a un resto assez sympa pas loin des chez nous et nous y allons. C’était un bon choix, l’endroit est sympa, pas trop cher, le service attentif et la bonne cuisine égyptienne. Ensuite nous enchainons avec une chicha dans le bar sur la rue. Simon prend une bière, moi, comme je ne suis pas sûre si une femme buvant de l’alcool est bien vue, je prends un coca. Bon choix car la bière servi est sans alcool. Nous nous relaxons après cette journée bien remplie avec une bonne chicha pomme et nous rentrons à l’hôtel pour finir.

Jour 3

05/10/2009

Le matin nous faisons nos valises car c’est la dernière journée au Caire et nous laissons les bagages à la réception. Nous en profitons pour réserver la dernière nuit de voyage, juste avant notre départ du Caire. Ensuite nous prenons le métro pour aller dans le quartier copte – religion chrétienne de l’ancien ordre. C’est sympa et bien différent du reste du Caire que nous avons vu jusqu’à maintenant. C’est une des parties les plus vielles du Caire. Les bâtiments sont plus bas et plus espacés qu’ailleurs. Il y a beaucoup d’églises chargés d’histoire, une synagogue, le cimetière est un espace ouvert et vert, si rare dans cette métropole. C’est relaxant de se promener dans les allés ombrées, loin du bruit et de la pollution de la capitale.


Après cette visite, nous reprenons le métro de retour vers la Place Tahir et nous allons au fameux Musée Égyptien. Il est bien gardé, la police a mis des barricades partout mais nous passons sans être interrogés. Le problème est d’entrer dans le bâtiment. Nous achetons les billets à l’extérieur et nous entrons dans le hall où la file pour le contrôle de détecteur de métaux est bien longue. Après une longue attente nous sommes envoyés à l’entrée du site car nous avons un appareil photo sur nous et c’est interdit…mais écrit nulle part. Super! Entre-temps nous commençons à avoir faim et nous apercevons un bistro à l’intérieur du musée. Nous retournons dans la file et cette fois-ci le contrôle se déroule sans problèmes. Malheureusement nous découvrons que le bistro n’est pas accessible par le Musée, mais par le jardin que l’entoure. Nous sortons une deuxième fois et nous prenons enfin cette hamburger bien mérité, même si c’est un peu cher, bruyant et pas trop propre. C’est partie pour la troisième tentative d’entrer dans le musée. Quel succès, nous sommes enfin à l’intérieur ! Le Musée est immense et possède une des collections les plus magnifiques au monde. Le présentation est malgré tout complétement chaotique, ce qui décourage la visite. Les antiquités ne possède pour la plupart aucun mot d’explication, et il n’y a pas des panneaux indiquant les différentes sections de l’exposition. La salle consacrée à Toutankhamon est un peu mieux agencée que le reste et la salle des momies (payant en plus) est bien indiquée. Malgré tout, nous sortons de là après quatre bonnes heures et nous sommes fort impressionnés. C’était une excellente introduction à notre voyage.


Ensuite nos allons manger au même restaurant qu’hier (faute de trouver une autre adresse mentionnée dans le guide) et c’est aussi bien que la veille. Après nos bagages récupérées à l’auberge, nous reprenons le métro pour aller à la gare de Gizeh. Il y a un contrôle (un peu comme à l’aéroport) pour entrer sur la plateforme. Généralement nous avons l’impression que l’Égypte est hautement sécurisée et même la nuit nous n’avons eu aucune raison de craindre quoi que ce soit. Nous arrivons en avance et nous nous apercevons avec déception que le train pour Assouan est annoncé avec une demi heure de retard. Il a heurté une vache…au milieu de la capitale. Un premier train arrive bondé de monde, les gens ont l’air entassé comme du bétail, on comprend mieux pourquoi ce type de train n’est pas autorisé pour les touristes. L’attente est peu longue mais heureusement nous nous occupons à chercher le Lonely Planet que nous pensions avoir perdu. Nous finissons par le trouver…ouf! sans lui nous serions perdu. Nous faisons la connaissance d’un couple tchèque qui nous demande de répéter ce qui a était dit aux haut-parleurs. Ils paressent très sympa. Le train arrive enfin et nous trouvons notre couchette sans problème. C’est petit mais bien agencé : un lavabo, deux lits qui se plient dans un siège, une fenêtre avec vue sur l’extérieur, et deux verres « Abela Egypt » qui feront le reste du voyage dans notre sac! Le repas est servis mais heureusement que nous avions mangé avant car c’est difficilement mangeable. Nous passons une très bonne nuit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s