La Crète à pied

En profitant d’un des ponts de juin et d’une promo de Ryanair, nous prenons la direction de la Crète. Après une rapide lecture du guide nous nous rendons compte qu’il n’est pas possible de voir tout ce que cette île a à proposer en4 jours à peine. Nous ne souhaitons pas courir à droite à gauche pour « cocher » des points sur la liste des choses à voir, alors nous optons plus pour une randonnée tranquille. Bon, c’était l’idée car la tranquillité de ce voyage était discutable :)

Après avoir atterris à Chania, nous prenons un taxi pour aller au centre-ville (déjà là le chauffeur essaye de nous escroquer en disant que les tarifs officiels s’appliquent par personne, pas par voiture) et nous passons quelques heures en ville avant de prendre le bus pour Lakki, un tout petit village dans les montagnes. Là nous suivons la route à pied. Ça devait être un échauffement pour le trek dans les Gorges de Samaria du lendemain, mais au final c’est très crevant. Et il n’y a ni villages ni panneaux pour savoir combien de temps il reste encore. Nous attendons que derrière chaque prochain virage il y est le village d’Omalos, notre étape pour aujourd’hui. Après plusieurs heures de marche entourées de chèvres et de paysages à couper le souffle, nous arrivons enfin à Omalos et nous prenons le premier hôtel dès l’entrée du village. Une douche et un bon repas grecque plus tard, nous allons dormir pour être en forme demain matin.

 Chania

Port de Chania

Lokki

Quelque part en Crète

Une petite chapelle

Perdus en Crète

Chèvres - il y en a par tout

Enfin à Omalos

Le propriétaire propose de nous déposer à l’entrée des gorges et nous acceptons volontiers. Nous avons une randonnée de 16km devant nous, après tout. Nous commençons par une descente vers les gorges qui offre des vues spectaculaires sur la vallée et ensuite nous essayons d’avancer à un bon rythme avant qu’il fasse trop chaud. Vers midi le trek devient plus dur. Marta commence à avoir mal aux chevilles, les sacs à dos pèsent sur nos dos (majorité des randonneurs sont là avec un tour organisé alors les bagages les attendent tranquillement dans un bus à la fin de la rando, nous avons tout sur nous) et le soleil chauffe. C’est le moment de faire un petit pique-nique à l’ombre des arbres dans un village abandonné au milieu de la route. Puis nous reprenons la marche et complètement fatigués mais très contents nous nous reposons à Agia Roumeli, au bord de la mer et autour d’un bon repas en attendant le prochain ferry.

Entrée des gorges de Samaria

Attention !

Gorges

Gorges

Gorges en fleurs

En attendant un ferry à Agia Roumeli

Bye bye Agia !

Ferry

Vue de ferry

Nous passons la nuit dans un des endroits les plus magnifiques : Loutro. Il est difficile d’imaginer un village plus grecque que ça: des maisons blanches qui entourent une petite baie aux eaux turquoises, sans trafic et tranquille. Nous prenons une chambre avec la vue (bien négociée car c’était le dernier ferry ce jour-là) et nous nous régalons avec une baignade dans la baie et un bon repas accompagné du vin crétois au goût de… raki.

Notre voisin

Vue de notre chambre

Et la nuit...

Le lendemains matin nous prenons le petit-déjeuner sur la terrasse avec la vue sur la baie et nous louons un kayak de mer pour visiter des autres baies autour. C’est très sympa, nous faisons un stop sur une plage avec un bar et rien d’autre. Un Sprite bien froid nous fait du bien et nous sommes prêts à répartir. Tous ça nous a pris plus de temps que prévu mais de retour à Loutro il n’y a personne à la location de kayak alors nous le laissons avec un petit mot et nous ne sommes pas obligés de payer pour deux heures de plus. C’est cool. Nous recupérons nos sacs à dos et c’est parti pour la route au bord de la mer vers Chora Sfakion. C’est plus facile que hier, car l’après-midi est bien avancé déjà. Sur le chemin nous rencontrons une chèvre plutôt menaçante et un naturiste plutôt timide.

Au petit matin

Petit-déjeuner

Au revoir Loutro !

Sur le chemin de rando

Chemin

Où est Charlie ?

Presaue arrivés !

A Chora Sfakion nous prenons une chambre encore avec une vue sur la mer et nous partons à la recherche d’un resto. C’est une déception : il n’y a rien comparable à la bonne cuisine grecque à laquelle nous sommes déjà habitués.

Chora Sfakion

Le lendemain nos prenons le bus pour Askifou, un village très typique selon notre guide. Bon, c’était vraiment très typique mais aussi très petit. Nous avons pris un Sprite dans un bar où il n’y avait que des habitués habillés dans des habits noir traditionnels et il n’y avait rien d’autre à faire. Le prochain bus passe dans 2h30… C’est parti pour une tentative d’autostop. A début personne ne s’arrêta mais enfin un couple de … polonais dans un 4×4 à toit ouvert nous a amené à Vises. Très cool!

Vrises

De Vrises nous prenons le bus pour Rethimno, histoire de ne pas arriver à Chania trop tôt. C’est une ville sympa et nous profitons bien de ces derniers instants à Crète. Le soir nous nous déplaçons à Chania et nous cherchons un hôtel. La négociation ici n’est pas si facile qu’ailleurs, enfin nous trouvons un propriétaire qui veut discuter le prix d’une petite chambre et nous nous installons. Puis une dernière baignade et une dernière moussaka, un petit au-revoir à la Crète et le lendemain matin nous revenons à l’aéroport pour prendre l’avion de retour au Luxembourg…

Rethymnon

Rethymnon

Rethymnon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s