Miami et les Everglades

Après des mois de préparations nous partons enfin pour nos vacances aux États-Unis. Cette fois nous commençons le voyage assez confortablement. Départ depuis l’aéroport de Luxembourg, à 30 minutes de chez nous c’est vraiment du Lux !

A Heathrow nous changeons d’avion pour un beaucoup plus grand et nous nous préparons pour un long voyage. Le temps passe lentement mais finalement nous arrivons à Miami. Au hublot, la mer transparente des Caraïbes disparait pour laisser la place aux maisons, routes et lacs artificiels. Nous observons pour la première fois les contours de la civilisation américaines. Les rues ont été tracé à la règle avec une précision au nanomètre, les milliers de maisons qui, vue du ciel, sont toutes absolument identiques, se regroupent en patés rappelant des pétales de fleurs sur une longue tige. C’est simple, on se croirait dans SimCity ! Au loin, les Everglades s’étendent à l’infini jusqu’à l’horizon, nous prenons conscience que les distances sont gigantesques… nous allons en faire des kilomètres…

A l’arrivée nous patientons comme tout le monde dans une longue file d’attente afin de passer le contrôle des passeports. Les drapeaux américains sont partout. Après 40 minutes nous arrivons enfin au guichet d’un douanier . C’est plus cool que chez nous, il sourit et il nous appelle « guys ». Il prend notre rétine en photo et prend nos empreintes et c’est bon. Nous sommes aux États-Unis !

Dehors l’air est étouffant et humide. Nous prenons un bus qui nous emmène dans Miami Downtown, puis après avoir traverser un long pont c’est Miami Beach. Nous arrivons finalement dans l’auberge. Nous la partageons avec 2 autres mecs qui ne sont pas encore là. Nous sommes très fatigués par le décalage horaire et le voyage mais nous décidons d’aller voir la plage qui n’est pas loin. Nous sommes le soir et l’Ocean Drive est une succession de bar branché tout éclairé de vert, de rouge, de bleu. Ça bouchonne sur l’avenue car les grosses voitures veulent juste passé et se faire voir plutôt que d’aller réellement quelque part.

Le lendemain première vision de Miami by Day. La plage ressemble plutôt à une grande autoroute de sable. Des voitures peuvent y circuler donc il vaut mieux faire attention on met sa serviette! Il y a des postes de secours décorés et des joggeurs body builder par dizaine. C’est vraiment le culte du corps ici et nous faisons un peu tache avec nos sac à dos et notre peau blanche!  Au centre de Ocean Drive les bâtiment ne sont pas très grand mais au loin les grattes-ciels sont omniprésents. On se croirait vraiment dans un épisode des Experts! La petite visite de la ville et de ses bâtiments Arts Nouveaux se termine par un Sprite hors de prix au goût de javel dans un bar au bord de mer, c’est aussi ça Miami…

Le jour d’après nous prenons la direction de Miami Downtown et du quartier de Little Haiti. C’est un peu moins festif mais très dépaysant. Il y a des résidences bordés de jardin avec des plantes exotique (du moins pour nous) et tout le monde parle Créole. Nous marchons beaucoup car nous nous rendons pas bien compte des distances à parcourir en analysant la carte. Nous prenons un tramways suspendu et sans chauffeur qui nous donne un aperçus du quartier des affaires et ses grattes-ciels ou encore du stade de l’équipe de basket des Heats.

Tôt le matin, notre voiture de location, une Mercury à boite automatique nous attend et nous partons directement en direction des Everglades. La sortie de Miami et l’autoroute aux 8 voies donnent des frayeurs à Marta mais nous réussissons à nous échapper. Nous entrons dans la zones protégée grande comme 7 fois Luxembourg (le pays…pas la ville!). Nous sortons à une aire aménagé pour aller voir les marécages et les arbres aux racines baignant dans l’eau. Nous ne restons pas longtemps car les moustiques nous attaquent et nous ressentons les piqures même à travers nos jeans. Nous savions que ce n’était pas la meilleure période pour visiter la Floride mais nous en prenons conscience qu’à cet instant! Nous prenons un bateau pour se rendre dans les 10.000 Islands, une archipels inondé il y a très longtemps et qui forme désormais un dédales de petites iles composé de mangrove. Un guide nous explique la faune et la flore de ce coin sauvage. Nous voyons des flamands roses, des dauphins et de nombreux rapaces.

Nous reprenons la route et après être passé par Everglades City et sa maison blanche locale, nous nous promenons sur un chemin qui nous permet d’observer des alligators et leurs petits. Ils ne sont pas facile à trouver car se fondant parfaitement dans le paysage mais si on prends le temps de s’arrêter et de regarder attentivement, on s’aperçoit qu’il sont présent en nombre. De l’autre coté de la rue nous mangeons dans un restaurant tenu par une tribu d’amérindien qui propose également un tour en AirBoat dans le zones non protégé des Everglades (car ce type de bateau abime la nature). Nous grignotons rapidement une queue d’alligators frits puis nous montons à bord de ce bateau à fond plat propulsé par un gros ventilateur. Son bruit est assourdissant et nous comprenons pourquoi l’indien met un casque pour le conduire. Les cheveux au vent et presque sourds nous fonçons à travers les herbes hautes et les roseaux. Nous croisons quelques reptiles que notre pilote approche volontairement pour les faire réagir. La journée est déjà bien avancée et nous nous dirigeons vers ville qui sera notre port d’attache pour les 3 prochains jours à venir et notre formation de plongée : Key Largo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s