NYC, part 2

Le matin se passe en courant car nous nous sommes réveillé plus tard que prévu et avant les 11h00 nous devons être à la billetterie à l’autre bout de Manhattan pour acheter des billets discount pour un spectacle du soir. Nous courrons vers l’endroit indiqué dans notre guide, et 20 minutes avant l’ouverture nous nous mettons à la fin d’une file d’environ 50 personnes. Quelqu’un dit qu’ici c’est mieux qu’à Times Square car il y a moins de monde. Bien sûr sur les affiches il n’y a pas les spectacles les plus récents. Certains revendeurs en profitent en proposant des entrés pour le Roi Lion ou Wicked à des prix pas du tout avantageux. Nous nous décidons pour le musical Chicago et nous repartons avec nos deux précieux tickets.

File pour Broadway tickets

Aujourd’hui nous avons choisi de nous attaquer à 5th Avenue et ses environs. Au programme il y a beaucoup moins de marche, nous sentant encore nos jambes suite aux promenades de la veille ! Nous nous baladons un peu dans les boutiques de cette célèbre artère, mais nous faisons tâche dans des magasins où même les vendeurs semblent sortir de l’édition italienne de Vogue. Et puis devant nous voila l’Empire State Building. Nous nous mettons dans la queue pour acheter les billets. Ça dure environs 20 minutes et nous sommes tout contents de ne pas avoir réserver les places sur internet, car la file n’était pas si longue qu’ils disent. Par contre nous changeons d’avis sur le pass express car après avoir tourné vers les ascenseurs nous tombons sur une autre file, d’une trentaine des minutes cette fois-ci. Et puis il faut changer d’ascenseur au milieu du bâtiment, encore une file. Et une autre pour entrer sur la terasse. Il faut mériter la vue, mais nous oublions vite ces inconvenances une fois dehors. La panorama est impressionnant ! On voit bien Central Park, la Statue de Liberté, la pointe de l’ile. C’est comme regarder une carte interactive de Manhattan ! En bas il y a juste des voitures et des gens qui se déplacent, on dirait des jouets d’enfant.

La 5th avenue

Dans le hall du ESB

Manhattan vues de l'ESB

Les toits vues d'en haut

Yellows cabs vus d'en haut

Panorama depuis Empire State Building

Vue depuis l'Empire State Building
En descendant nous avons juste assez d’énergie pour marcher jusqu’à Flatron Building et se mettre sur le gazon du parc en face avec un bon sandwich et la musique d’un groupe qui se produis en fond. Un vrai bonheur !

Flatiron
Nous retournons à l’appart pour nous changer, sortie au théâtre oblige et nous revenons au centre-ville. Le théâtre est plein. Nous en profitons bien malgré le fait que nous ne sommes pas les mieux placés. Les acteurs jouent et chantent bien, c’est l’ambiance d’une grande sortie ! De retour dans la rue, il fait déjà nuit. A quelques pas d’ici il y Times Square avec ses lumières et une foule constante des touristes, new-yorkais et performers. On se croit en plein jour au milieu de la nuit. Je croix que c’est le moment le plus magique de ce voyage !

Chicago à Broadway

Times Square

L’avant dernière journée, un samedi, est réservée aux activités plus tranquilles. Nous avons besoin de ralentir un peu, de toute façon il n’est pas possible de tout voir en 5 jours seulement et nous avons la conviction que ce n’est pas notre dernière visite dans cette ville. Nous en sommes tous les deux amoureux. D’abord nous traversons les ruelles endormies (pas de traffic, quel changement !) et nous arrivons au Musée Guggenheim avant les foules. Sans file d’attente nous achetons nos billets pour l’exposition actuellement en cours (de l’artiste coréen Lee Ufan) et nous montons lentement la spirale. Nous recevons les réprimandes d’un gardien car apparemment il est interdit de prendre des photos. Mais comment s’empêcher dans un tel bâtiment ?

Guggenheim

Guggenheim : Expo Lee Ufan
Une fois sortis, nous prenons la direction de Central Park et nous errons un peu sur des chemins. Nous pouvons nous rendre compte de la taille de cet enclave de verdure dans la ville où le béton et l’asphalte sont les rois. Et c’est tellement diverse, avec des terrains de jeux (baseball, football américain, etc), des espaces plus sauvages, de grande pelouse, le Strawberry Fields où les fans de John Lennon  rendent hommage en permanence à leur idole. Et comme c’est un très beau samedi, il y a des gens partout ! Ensuite nous faisons encore une fois la 5th Avenue et le Rockefeller Center avec les Studios de NBC où ils tournent les émissions du matin, malheureusement pour Simon qui voulait passer à la télé ils sont vides à ce moment de la journée. C’était vraiment un samedi parfait !

Central Park
Central Park

Central Park : John Lennon mémorial

Rockefeller center

Nous sommes tristes de partir d’ici, nous faisons nos valises et la météo s’accorde avec notre humeur – il pleut. Au petit déjeuné nous rencontrons des nouveaux voisins – un couple franco-italien, avec deux autres françaises, nous décidons de partir ensemble à la messe gospel. Nous arrivons trop tard pour entrer dans une des églises mentionnées dans notre guide, il n’y a plus de place. Du coup nous sommes envoyés dans une autre, peut être est-ce mieux ainsi car si la première est si populaire auprès des touristes, dans la deuxième il y avait principalement des locaux. Et le spectacle valait le coup de se promener une demi-heure sous la pluie ! C’était encore comme dans les films. Les vielles dames était habillées comme pour la sortie de l’année avec leurs grands chapeaux décorés, le pasteur a fait un discours passionné en criant tout le temps “Hold on” et les gens répondaient avec “Oh yeah” et hochés les têtes avec approbation. Et le chant, avec une chorale magnifique qui réchauffait le cœur, nous avions presque envie de danser ! Après ça nous nous séparons du reste du groupe et nous partons pour une visite de Harlem, mais la pluie nous décourage vite, surtout que Marta est déjà bien malade.

Apollo theater
Nous reprenons nos valises et c’est parti pour l’aéroport JFK. Le seul problème : la ligne de métro qui circule entre l’aéroport et le centre-ville est payante en plus car la carte métro ne marche pas sur ce trajet. Marta a une idée géniale de contourner ça, c’est à dire de prendre un métro jusqu’à la dernière station de Brooklyn, puis un bus vers l’aéroport. Hmmm… C’était intéressant. Nous avons découvert la face non-touristique et sombre de Brooklyn, un vrai banlieue pauvre de l’Amérique. En plus sous la pluie et chargés des bagages. Les gens ici ne sont néanmoins pas moins sympa et nous aident en disant où descendre ou où se trouve l’arrêt. Nous arrivons enfin à l’aéroport et nous disons nos au-revoirs à New York…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s